Accueil

Historique de la maison CARION

 

                             Bolivie,  Corocoro 1979

Sur la mine de cuivre de Corocoro. J’ai fait plus de 17 voyages en Bolivie et au Pérou dans les années 1980, ce sont me plus beaux souvenirs de paysages aussi bien sur les pistes de l’Altiplano que sur celles dans les Andes.

 

                      Pérou, Lima  1977

Sur la Colmena, l’une des artères principale où à cette époque les marchands exposaient sur le bord du trottoir.

 

 

Mexique, Chihuahua 1978

Devant un tas de géodes d’origine volcanique. A l’époque on les vendait au poids et on les cassait devant les gens (à la Foire de Paris, par exemple).

 

France, Ensisheim, novembre 1992

Lors du démontage de l’exposition pour le 500 ème anniversaires de la chute de la météorite d’Ensisheim. J’avais été avec Mr Mathieu, le conservateur de l’époque, l’instigateur de cette commémoration.

 

 

« CARION minéraux »

Passionné par les « cailloux » depuis l’âge de cinq ans, j’ouvre ma première boutique au « marché Biron » aux puces de St Ouen à dix huit ans tout en continuant mes études. J’obtiens en 1970 le titre de Docteur en Sciences en présentant une thèse sur les lasers à l’université de Paris VI.

 Après mon service militaire comme scientifique du contingent, je fais alors un choix et me consacre entièrement au commerce de minéraux et de fossiles. En 1972 j’ouvre ma galerie au 92 rue St Louis en l’Ile, au cœur de Paris où je suis encore actuellement.

            Il y a 40 ans environ, j’acquis ma première météorite. Depuis, la passion de ces objets extraterrestres ne m’a plus quitté. Je possède la plus importante collection privée de météorites en France, celle-ci a d'ailleurs été exposée à plusieurs reprises dans des lieux prestigieux : l'université de Paris VI Pierre et Marie Curie en 1994, 2004, 2009 et 2010, le Muséum d'Histoire Naturel de Neuchâtel en Suisse, pour l'exposition "Tombée du Ciel", l'École des Mines de Paris en 1998 et Vulcania en 2003 et en ce moment au Musée Cantonal de Géologie de Lausanne jusqu'en janvier 2012.

            Membre de la « Meteoritical Society » depuis 1992, j’ai écrit plusieurs ouvrages sur le sujet dont le plus important : « Les Météorites et leurs Impacts » est publié chez Masson. En juin 2000, j'ai été admis dans la confrérie Saint-Georges des gardiens de la météorite d'Ensisheim. Je viens d'avoir une certaine forme de consécration avec ma caricature dans une bande dessiné belge "Chasseurs d'Étoile" publiée chez Dupuis ! Tout un symbole pour un grand admirateur de "Gaston Lagaffe".

            Avec mon fils Louis Carion,  parcourant de nombreux déserts nous avons découvert près d’une centaine de ces roches extraterrestres. En 1990 et 1992 j’ai reconnu comme météorites celles de  Zagora et d’Alnif, les deux premières avant des milliers d’autres dans le grand Sud marocain. Mon fils a eu la chance de voyager avec Théodore Monod en Mauritanie et en Égypte. Louis fut expert es météorites dans des voyages organisés ayant pour thème la chasse aux météorites de 1998 à 2005.

            Connus pour les météorites nous présentons également dans notre galerie une large sélection de minéraux et de fossiles, et sommes présents sur les grandes foires mondiales. Après l’achat de nombreuses collections privées notre choix actuel est exceptionnel.

            J'aime partager ma passion et je fais régulièrement des conférences sur les météorites. Mais surtout j'aime exposer ma collection pour sensibiliser le plus grand nombre à ces objets extraordinaires, peut-être pas esthétiquement, mais surtout extraordinaire dans la tête...

USA, Tucson février 1982

Dans une chambre de l’hôtel du « Desert Inn », j’expose à la foire de Tucson depuis 1978 sans avoir manqué une seule année. 

 

 

Désert Libyque, 1992

Louis Carion  et sa récolte de fulgurites.

 

Mauritanie, 1996

Louis Carion, pas très loin du cratère d’Aouelloul avec E. Diemer et Théodore Monod.

 

 

Russie, Moscou avril 1993

Devant le Musée Fersman, lors d’une bourse aux minéraux à Moscou j’avais visité ce Musée riche en pièces historiques.

 

  Maroc, Aouli 1985

Sur la mine d’Aouli dans le moyen Atlas. Depuis 1967, mon premier voyage, j’ai fait plus de cent séjours dans ce paradis de la minéralogie. J’ai toujours plaisir à y retrouver de nombreux amis.

 

 

 

  Désert Libyque

Découverte d'une météorite par Alain Carion.

 

    Désert Libyque

Découverte d'une météorite par Louis Carion.

 

 

 

  Paris, École des Mines 1998

Une grande partie de ma collection exposée dans quatre vitrines.

 

Paris, Musée Jussieu 2010 

Affiche de l'exposition
"Météorites & Astéroïdes"

 

 

 


Depuis les premières listes VPC que nous avons publiées en 1962 sur les petites annonces du journal Telegic nous avons beaucoup évolué...


Alain Carion (au centre) dans l'escalier du théâtre de Ste Marie aux Mines en 1972.

 

 
Alain et Louis Carion
à la Foire de Paris en 1984.

 

 


 
Retour aux informations générales

Page principale